Infolettre N°5 « Une caravane « sécurité mer » dans le Sine Saloum »

Infolettre N°5 « Une caravane « sécurité mer » dans le Sine Saloum »

26 mai 2022 0 Par CAPadmin

Une caravane « sécurité mer » dans le Sine Saloum

En partenariat avec les autorités sénégalaises et le CEPS  (Centre d’Étude et de Pratique de la Survie en mer, Lorient, France), Cap Nio Far organise une caravane de sensibilisation à la prévention des risques de noyade à l’automne 2022 dans les îles du delta du Sine Saloum. À cette occasion, 300 gilets adultes et 200 gilets enfants seront remis aux populations.

Cap Nio Far sécurité mer télécharger la version PDF

Une formation « sécurité » adaptée

Conçue pour les populations insulaires du delta du Saloum par les professionnels en sécurité aquatique du CEPS, cette campagne de prévention, dont c’est la troisième édition, se déroulera cette fois sous forme de caravane. Une pirogue « Sécurité mer » sillonnera les îles au départ de Foundiougne, première étape, où seront « formés » les futurs animateurs de cette campagne. Les autorités sénégalaises ont retenu quatre grandes étapes (voir programme ci-dessous), avec l’objectif de sensibiliser au moins 50 personnes par site, dont trois référent(e)s « Sécurité mer ».

Des vents violents plus fréquents

Niodior femmes à la pêche

Des embarcations non pontées, vulnérables. Départ des femmes pour le ramassage des huîtres. (photo V. Cheneau)

Dans cette région du Sénégal, accessible uniquement par bateau, la pirogue est aussi vitale que l’eau douce : pour aller à la pêche, activité principale des hommes et des femmes, mais aussi pour mener toutes les activités du quotidien : se rendre au dispensaire, à l’école, au marché, visiter ses proches… Les risques liés à ce type de transport sont accrus par des conditions de navigation difficiles (épisodes de vents forts plus fréquents, bancs de sable, houle atlantique), par l’absence de balisage de la zone et le manque chronique d’équipement de sécurité, dont les gilets de sauvetage.

Bientôt des tankers dans le delta

La typologie des embarcations – pirogues non pontées – les rend encore plus vulnérables. Aussi, la fréquentation prochaine (pas de date encore arrêtée) du delta par des tankers venant approvisionner le terminal d’hydrocarbures de Foundiougne inquiète les autorités. Celles-ci, lors de notre rencontre au Sénégal, en avril 2022, nous ont demandé de prendre en compte cette nouvelle donnée dans le programme.

Sensibilisation des plus jeunes au port du gilet de sauvetage. (photo V. Weber)

« Le gilet de sauvetage peut sauver la vie »
Au cœur de cette campagne de sensibilisation pour prévenir les risques de noyade : adopter les bons gestes qui peuvent sauver, dont le port du gilet de sauvetage. Cette campagne est menée grâce à l’expertise technique du CEPS (Centre d’Étude et de Pratique de la Survie en mer, à Lorient, France), en partenariat avec les autorités sénégalaises : directions régionale et départementale de la Surveillance des Pêches de Fatick et Foundiougne, la préfecture de Foundiougne et la sous-préfecture de Niodior.

Déroulement de la caravane

Selon le programme, élaboré avec le Sous-Préfet de Niodior, président des CLPA (Comités locaux de pêche artisanale), quatre communes-étapes ont été définies, auxquelles seront associés les villages les plus proches.

Une caravane « sécurité mer » dans le Sine Saloum 2022

Déroulement de la caravane « sécurité mer » 2022 (illus. CAPNIOFAR)

  1. Foundiougne : Felwire, Fallaco, Diamniadio, Rofangué.
  2.  Djirnda : Velingara, Baouth, Fambine, Maya, Nghadior, Moundé.
  3.  Diogane : Thialane, Bassoul, Bassar, Siwo.
  4. Niodior : Falia, Dioneware, Niodior.

Une cinquantaine de personnes par site (CLPA, enseignants, associations de femmes, de pêcheurs, enfants, soignants) bénéficieront de cette sensibilisation.

Trois référents « sécurité mer » identifiés dans chaque site

Au départ de la caravane, à Foundiougne, une session spécifique sera animée par les professionnels de la sécurité aquatique de Cap Nio Far à destination des acteurs locaux œuvrant dans la sécurité et des autorités intéressées par la sécurité en mer : sapeurs pompiers, préfet, sous-préfet, directeur régional et départemental de la surveillance des pêches, CLPA. Objectif : permettre aux Sénégalais d’animer cette campagne en toute autonomie.

Séances théorique et pratique

Chaque session comprendra une partie théorique (Présentation du principe de prévention, mourir en mer n’est pas une fatalité ; le port du gilet limite les risques de perdre la vie…) et une séance pratique dans l’eau visant à apprendre les bons comportements en cas de chute à la mer : avoir confiance en son gilet, bien se positionner dans l’eau, savoir se déplacer, même si l’on ne sait pas nager, ne pas se fatiguer, se regrouper pour avoir chaud et ne pas se perdre, etc. Des documents pédagogiques seront remis à chaque étape.

Distribution de gilets

Une brassière sera remise à chaque participant. Cette opération est rendue possible grâce à la générosité du CEPS, solidaire avec tous les gens de mer. Nous le remercions vivement.

Logistique

Une pirogue « Sécurité mer » acheminera le matériel dans les différents sites. Le trimaran Yobalema servira de base logistique aux formateurs pendant toute la durée de cette campagne.

 

 Ancienne base des sous-marins, rue Ingenieur Romazotti – K3 – 56100 Lorient, France. contact@ceps-survie.com. (33)  02 40 61 32 08 –  (33)  02 40 61 61 08